Le temps… c’est du temps !

Le temps… c’est du temps ! Et il file, toujours plus vite. Il y a toujours dans un coin de notre tête cette liste de choses à faire « quand on aura le temps ». Sauf qu’en optimisant ce temps, en l’organisant, on en trouve toujours un peu !

Oui, il faut être organisé, c’est ce que l’on vous dit tout le temps mais personne ne vous dit comment faire exactement ! Abordons la lecture du jour comme un petit tutoriel à suivre, étapes par étapes.

Je parlerai ici de la manière dont j’intègre le programme des enfants dans ce quotidien de maman organisée, mais j’appliquais la même méthode lorsque j’étais étudiante, ou plus tard dans ma vie active avec trois emplois !

Vous avez besoin :

  • une ou plusieurs feuilles de papier brouillon (je vous propose de récupérer les enveloppes de vos courriers reçus ou le dos d’une feuille de pub)
  • un planning hebdomadaire vierge
  • un planning mensuel vierge
  • des crayons de toutes couleurs
  • un bon thermos de thé/café/chocolat chaud

 

Vous pouvez retrouver ces documents vierges en m’envoyant un message ici , je vous les envoi en attendant de pouvoir vous les mettre en lien dès que possible.

 

Etape 1 : Faites des listes !

Oui oui oui, pour de vrai. Sur vos enveloppes de brouillon, je vous invite à faire quatre listes.

  1. La liste des choses inévitables, celles que vous ne pouvez pas déroger : école, travail, activité des enfants… et y inscrire les temps de trajet.
  2. La liste des tâches récurrentes (hebdomadaires et quotidiennes). Ecrivez la tâche autant de fois que vous devez le faire dans la semaine (par exemple si vous changez la litière de votre chat trois fois, écrivez Litière Litière Litière)
  3. La liste des choses que vous aimeriez faire : votre cours de zumba du lundi ou du temps que vous voulez consacrer à la lecture… Encore une fois, inscrivez le aussi souvent que vous souhaiter faire cette chose chaque semaine.
  4. La liste des autres tâches régulières (qui reviennent moins souvent dans l’année)

Pour être sûre de ne rien oublier, je me repasse une journée type en tête. N’hésitez pas à jeter un coup d’œil sur les listes de vos voisines (ou les miennes dans le fichier à télécharger plus haut) pour vous donner des idées.

Une astuce pour vérifier que vous n’avez rien oublié est de passer votre semaine avec vos listes sous la main et de rajouter une tâche dès que vous la réalisez et vous rendez compte que vous l’avez oubliée ! MAIS, vous êtes motivée à vous organiser là, maintenant, tout de suite… Alors vous pouvez faire tout l’inverse, vous mettre un minuteur et c’est parti pour lister votre quotidien (c’est encore plus efficace pour celles d’entre vous qui aiment travailler sous pression).

 

Etape 2 : Planifier une semaine type

Le but de réaliser cet emploi du temps « comme au collège » n’est pas de se bloquer dans un schéma, mais plutôt d’avoir une vision d’ensemble de notre temps. Il m’a également permis de relativiser lorsque ponctuellement je ne réalise pas une tâche puisque je vois écrit noir sur blanc (ou bleu ou rouge, c’est vous qui décidez) que j’aurai un autre temps pour le faire. Et donc pas besoin d’y penser sans cesse !
Autre effet bénéfique, lorsque vous ne vivez pas seule, vos colocataires, enfants, conjoints et chats lettrés, n’ont plus besoin de vous redemander sans cesse « à quelle heure fini le cour de piano ?  » ou encore « c’est quel jour les poubelles? » puisque c’est NOTé ! Et si les premières fois, on vous posera quand même la question, vous n’aurez plus qu’à réorienter vers le planning (généralement collé sur le frigo n’est ce pas ?). C’est parti, à vos crayons, planifions !

 

  1. Commencez par définir vos plages horaires. Personnellement, j’utilise actuellement un emploi du temps qui va de mon réveil (enfin, l’heure à laquelle je suis sensée me lever voyez vous…) à l’heure maximale à laquelle je m’autorise à me coucher. Lorsque j’étais salariée, je trouvais plus simple (et moins chargé visuellement) de réduire toute ma journée de travail sur un créneau.
  2. La première chose à faire (mais c’est logique) est de placer votre liste 1 des incontournables dans les cases, puis de hachurer avant et après les temps de trajet. Pour ma part, je fais une exception pour l’école puisque je n’ai même pas 5 minutes pour m’y rendre. Je vous conseille très fortement de le faire au brouillon et au crayon gris, le temps de tout placer !C’est vraiment important de matérialiser ces temps de transport car ce sont des temps exploitables par la suite pour des activités plus ou moins longues selon vos trajets quotidiens.

     

  3. Placez maintenant les tâches récurrentes à horaires (à peu près) fixes inscrites sur votre liste 2. Typiquement, les repas font partie de ces temps, seules les conventions sociales et les habitudes de vie de chacun permettent d’en fixer les horaires, mais, tout le monde mange.Rayez l’une après l’autre les tâches dès que vous les inscrivez dans votre planning pour être sûre de n’avoir rien oublié à la fin.
  4. Buvez une bonne gorgée, car le remue méninges va commencer !
  5. Les tâches restantes sur votre liste 2 sont à placer maintenant. Ce que je peux vous conseiller est d’élargir un peu les amplitudes horaires nécessaires pour pallier aux imprévus. Par exemple, si vous mettez habituellement 1h30 pou faire vos courses (en comptant bien le temps de les décharger et de les ranger), prévoyez un créneau de 2h, ainsi vous êtes couverte en cas de queue à la caisse, arrêt improvisé chez le fleuriste ou au pressing !Et pour celles qui ne font pas les courses toutes les semaines ? Inscrivez le quand même ! Si vous finissez votre tâche plus tôt ou que vous n’avez pas à le réaliser cette fois ci, considérez cela comme du temps bonus à prendre pour vous ou pour profiter de vos proches.
  6. C’est seulement maintenant que vous pouvez passer au stylo (si vous travaillez sur papier) pour fixer les choses. En effet, vous vous êtes peut-être rendues compte que vous pouviez optimiser votre trajet du mardi par exemple en profitant pour faire vos courses…etc et donc le temps de trajet est décalé.
  7. Personnellement, j’ajoute également de la couleur afin de voir qui/quoi est concerné. Cela à l’avantage de faire ressortir mes temps libres, mais également de vérifier que ma vie est assez équilibrée entre mes activités, et celles de chacun des enfants.
    Voyez comme le blanc fait bien ressortir tout le temps « qu’il nous reste » !

 

Etape 3 : planifier nos envies

Maintenant que l’on sait à quoi s’attendre de manière « fixe », on peut envisager d’accorder du temps à chaque point de notre liste 3. Les premières fois que j’ai fait cette liste, je me suis vite retrouvée face à la réalité : mes journées ne sont pas extensibles.
Et oui, organiser et optimiser son temps ne veut pas dire que vous allez pouvoir tout faire !

Regardez donc attentivement. Quel sont les activités/temps qui vous tiennent le plus à cœur ? Pour lesquels avez-vous réellement du temps à consacrer ?

Faire un choix aujourd’hui ne veut pas dire que vous n’apprendrez jamais le russe ou que votre projet artistique ne verra jamais le jour. Cela veut seulement dire qu’à un moment donné, vous allez concentrer votre énergie dans une activité plutôt qu’une autre, un projet avant un autre. Et lorsque vous obtiendrez le résultat souhaité dans un domaine, vous n’aurez qu’à piocher dans votre liste d’envie ! (Ce qui fonctionne aussi très bien lorsque vous avez des vacances et que vous ne savez pas quoi faire 😉 ).

Pour ma part mes priorités étaient les suivantes : proposer plus d’activités pour/avec ma fille et prendre du temps pour moi toute seule (oh lala, mère égoïstement saine que je suis !).

 

  1. Numérotez vos priorités sur votre liste
  2. Inscrivez au gris les activités 1 2 et 3.
  3. Prenez du recul. Vous avez assez de temps en blanc pour souffler, décompresser et faire face aux imprévus ?
  4. Remplissez encore quelques cases si le cœur vous en dit.
  5. Allez réchauffer votre thé/café parce que depuis le temps il a refroidi ! Vous reviendrez tout à l’heure, à tête plus reposée, observer votre planning.
  6. Fixez et coloriez si vous êtes sûrs de vous ! Vous n’êtes pas sûre ? Ce n’est pas grave, ce ne sont que des mots sur une page : si en testant ce planning vous trouvez un manque, une incohérence, vous pourrez simplement y remédier !

plann couleurvivesplann couleur

Pour ma part, mon objectif était d’avoir un temps pour moi par jour (en violet donc), et mon activité professionnelle compte comme du temps pour moi. Ainsi, je vérifie que j’ai ma petite case de violet tous les jours (jeudi et vendredi, j’ai le yoga avec ma fille et l’atelier d’éveil qui sont aussi des temps qui me font du bien).
Mais je voulais également avoir de la latitude pour m’adapter au rythme pas toujours régulier de mon bébé et aux visites et moments sociaux que j’aime avoir : visite de copines, sorties au parc ou juste un coup de téléphone à mes proches !

Qu’en est-il des trajets hachurés, des temps en salle d’attente lorsque votre petit va à son rdv hebdomadaire chez l’ergothérapeute ? Et ces une heure trente de bus le matin ?
Ce sont des temps que vous pouvez optimisez, soit en le transformant en temps actif (rédiger des articles de blog pendant votre trajet en métro ou répondre aux commentaires sous votre dernière vidéo, passez vos coups de téléphones au banquier, ou prendre ce rendez-vous chez le vétérinaire), comme un moment de loisir (surfer sur les réseaux sociaux, écouter de la musique, lire un livre) ou encore comme des moments d’apprentissages ! Vous étiez frustrés de ne pas pouvoir vous caler un cinquième cours de japonais dans la semaine ? Votre niveau d’anglais est à travailler ? Téléchargez des émissions dans ces langues, ou tout simplement écoutez un podcast qui vous intéresse (ici j’écoute au moins une conférence tedX talks par jour, sur youtube ou en podcast). Parce que oui oui oui, ces temps ne sont pas des temps morts !
Sur mon planning, j’ai fait la différence entre les trajets avec mon grand (hachurés bleus) qui sont des temps d’échanges, de discussions et de partages toujours très denses, et les temps seule ou avec la petite qui regarde le paysage (hachurés blancs) et où je peux profiter pour être productive.

 
Et vous, votre planning respecte-t-il un équilibre qui vous convient ?
Avez-vous garder suffisamment de temps pour vous reposer ?
Montrez nous en commentaire le résultat de votre organisation !!!

 
Nan mais elle a fini là ? Elle nous plante là, avec notre liste 4 dans les mains, un reste de liste 3 un peu gribouillée… Et c’est tout ?
Je vous invite à glisser ces listes dans la dernière page de vos agendas et nous y reviendront dans un prochain article qui traitera lui aussi d’organisation… mais sur une échelle de temps un peu plus large cette fois !

0 réponse sur “Le temps… c’est du temps !”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
12 − 9 =